News

La prise en compte des adultes en difficulté avec l'écrit

publié le: 25.7.2019

Comment aider les personnes éloignées de la formation à y accéder, à défendre leurs droits et à être reconnues comme citoyens et citoyennes à part entière, ici et maintenant, sans condition. Le Journal de l'alpha s’interroge sur la façon dont les politiques publiques, les services publics ou privés, les médias… prennent en compte les personnes en situation d'illettrisme. L'Édito Face à la double peine, des ressources pour l’action de Sylvie Pinchart est en ligne, ainsi que l'article de Duygu Celik qui pose la question de l'utilité d'une inscription dans les lois anti-discrimination des discriminations liées à l'écrit.

Genève : premier bilan de la formation obligatoire jusqu'à 18 ans

publié le: 23.7.2019

La formation obligatoire jusqu’à 18 ans est appliquée, à Genève, depuis la rentrée 2018. Cette disposition a pour objectif d’augmenter le taux de certification au secondaire II (85% actuellement), notamment en luttant contre le décrochage. En 2018, cette nouvelle disposition a permis d’offrir une solution à 700 jeunes. Ce résultat a été possible grâce, notamment, à un meilleur suivi des élèves au sein de leur établissement scolaire, un renforcement de CAP Formations et, surtout, au développement de nouvelles offres de formations pré-qualifiantes (769 places offertes). Communiqué de presse

Lutter contre l'illettrisme n'est pas un cout mais un investissement ! (une émission d'Arte)

publié le: 23.6.2019

Le magasine d'Arte, Vox Pop, consacre la moitié d'une de ses émissions (14') à la question de l'illettrisme. L'Envoyée spéciale de l’Unesco pour l’alphabétisation insiste sur les enjeux pour la participation citoyenne et la démocratie. Des exemples des Pays-Bas et trois reportages sur la situation en Belgique, en Italie et au Portugal complètent un tour d'horizon bienvenu qui rappelle l'universalité d'une problématique à dimension européenne.

Vox pop

Nouveau : un mini-guide Facebook

publié le: 21.6.2019

Le mini-guide "Qui voit quoi sur mon compte Facebook" de l’Association Lire et Ecrire est désormais disponible. Très simple, il apporte des solutions efficaces pour les mesures de sécurité de base : réserver les publications à ses amis, vérifier les informations personnelles publiées, etc. L'idée est de rendre l'utilisation de ce réseau social plus sécuritaire pour les apprenants. Rappelons que Facebook est le réseau social le plus utilisé dans le monde et il très prisé par les participants aux cours Lire et Ecrire. A ce titre, il est un outil d'apprentissage de la lecture et de l'écriture. Le guide peut être commandé en nombre ou téléchargé sur le site de l’Association Lire et Ecrire.

Création de groupes d’ambassadeurs en Suisse alémanique

publié le: 25.11.2018

La Suisse alémanique compte elle aussi à présent plusieurs groupes d’ambassadeurs. Les ambassadrices et ambassadeurs sont généralement des apprenant-e-s ou des ancien-ne-s apprenant-e-s qui ont choisi de s’investir pour sensibiliser le public à la problématique de l’illettrisme. Pour ce travail de sensibilisation, les ambassadeurs bénéficient d’une formation et d’un accompagnement. L’Association des Universités Populaires Suisses et la Fédération suisse Lire et Ecrire soutiennent ensemble ce projet. En Suisse romande, le groupe d’ambassadeurs de l’Association Lire et Ecrire est actif depuis plusieurs années déjà.

Le premier groupe de Suisse alémanique a vu le jour à Bâle (Ville et Campagne). Il s’est réuni pour la première fois en juin 2018. En novembre dernier, un deuxième groupe d’ambassadeurs s’est constitué, sur le Plateau (Berne-Argovie). En raison de l’écho que rencontre le projet dans d’autres cantons alémaniques, la possibilité de créer de nouveaux groupes dans d’autres régions est actuellement à l’étude.

Campagne « Simplement Mieux ! » en faveur des compétences de base : rapport final sur la phase pilote

publié le: 4.4.2018

En automne 2017, en collaboration avec dix cantons partenaires, la Fédération suisse Lire et Ecrire et la Conférence intercantonale de la formation continue (CIFC) avaient lancé la première initiative à l’échelle nationale destinée à sensibiliser le public aux compétences de base. À une époque où les exigences en matière de lecture, d’écriture, de calcul et d’informatique sont de plus en plus sévères, la campagne « Simplement mieux ! » a pour but d’inciter les personnes qui rencontrent des problèmes dans ces domaines à suivre des cours de formation continue. La phase pilote de cette campagne vient de s’achever. Son évaluation étant terminée, le rapport final est à présent disponible. La campagne devrait se poursuivre, pour autant qu’elle reçoive un financement suffisant de la part des cantons.

Rapport final sur la phase pilote

Participation de la Suisse au prochain cycle du PIAAC

publié le: 3.4.2018

La Suisse pourra participer au prochain cycle du Programme pour l’évaluation internationale des compétences des adultes (PIAAC) de l’OCDE. C’est ce qu’a annoncé le Secrétariat d’État à la formation, à la recherche et à l’innovation (SEFRI) dans un récent communiqué. La Fédération suisse pour la formation continue (FSEA), la Fédération suisse Lire et Écrire et l’Association des Universités Populaires Suisses (AUPS) saluent cette décision.

Le prochain cycle du PIAAC aura lieu à partir de 2021. Le PIAAC offre la possibilité de relever des données actuelles sur les compétences existantes et manquantes des adultes et de poser ainsi de meilleures bases pour le développement des structures d’encouragement. Ceci revêt notamment une importance centrale pour la mise en œuvre de la loi sur la formation continue.

La loi sur la formation continue ouvre la possibilité de promouvoir de façon décisive l’accès des adultes aux compétences de base. Le pilotage des mesures prévues suppose toutefois un relevé d’enquête à jour sur l’état des compétences de base de la population adulte en Suisse. Le dernier relevé date de 2003 et est clairement obsolète.

Plus d’informations

Programme de promotion « Simplement mieux !... au travail »

publié le: 1.1.2018

Le programme de promotion « Simplement mieux !... au travail » du Secrétariat d’Etat à la formation, à la recherche et à l’innovation (SEFRI) s’adresse aux entreprises qui souhaitent transmettre à leurs collaboratrices et collaborateurs des compétences de base liées à leur activité professionnelle. La Confédération soutient les formations continues spécifiques organisées en collaboration avec un prestataire de formation ou organisées par des fonds sectoriels ou des organisations du monde du travail, ainsi que les mesures de formation continue proposées au sein de l’entreprise. La campagne de formation continue a pour but d’assurer que les collaboratrices et les collaborateurs possèdent les connaissances requises pour faire face aux défis actuels et futurs du monde du travail. Contrairement aux offres traditionnelles, ces mesures de formation sont en prise directe avec les exigences au travail. Grâce à ce lien avec la pratique, elles devraient contribuer à un apprentissage durable.

Plus d’informations


I post di «Semplicemente meglio!» su Facebook

Zur Facebook-Seite von «Einfach Besser!»